Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 13:37

Les réactions des deux sélectionneurs, Fernando Santos et Dick Advocaat, après la victoire et la qualification de la Grèce aux dépens de la Russie
Fernando Santos sélectionneur de la Grèce
Nous sommes très heureux, très satisfaits. Nous dédions cette victoire à Avraam (Papadopoulos), le joueur blessé qui n'est 
plus avec nous, et à tous les Grecs. Tout s'est joué sur notre concentration, c'est notre concentration qui a décidé du résultat. Nous aurions dû jouer les autres matches avec la même concentration.

Nous avons
 finalement trouvé ce chaînon manquant qui est la caractéristique de notre équipe, nous avions un plan de jeu qui était clairement établi, nous devions être disciplinés et nous sommes parvenus à le rester pour nous qualifier. Dès les premiers instants, on a été concentrés, nous ne les avons pas laissés se créer des occasions et exploiter leurs points forts. Je voudrais dire bravo à tous les joueurs pour tous leurs efforts, ce match a été très âpre, ils ont tout donné, sinon plus, pour se qualifier.


Dick Advocaat, sélectionneur de la Russie 
Nous avons plutôt bien joué et bien poussé offensivement mais notre adversaire a bien défendu. Il faut dire ce qui est, la Grèce nous a donné beaucoup de mal en seconde période. Le staff a bien travaillé, nous étions invaincus depuis 16 rencontres. C'est malheureux. Nous aurions mérité la victoire mais c'est le 
football. Bravo à la Grèce.

Dans la seconde période contre une équipe comme la Grèce, 
c'est difficile de développer son jeu. Ils menaient à la mi-temps 
et ce sont des maîtres pour faire ce qu'ils ont dû faire ce soir. En attaque, peut-être que nous n'avons pas été assez précis pour marquer ce but mais dans la première période, ils n'ont attaqué qu'une seule fois.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 13:24

 

A l'occasion d'une conférence organisée lundi à San Francisco, le groupe informatique Apple a présenté sa nouvelle gamme d'ordinateurs MacBook Air et MacBook Pro. Autre nouveauté : le lancement d'une application de cartographie pour iPhone et iPad.Apple

Pour entendre parler de l'iPhone 5, il faudra attendre un peu. Toutefois,  la conférence de développeurs d'Apple, qui s'est déroulée lundi à San Francisco, la première depuis la disparition de Steve Jobs, n'a pas été exempte  de nouveautés. Notamment du côté des ordinateurs portables.



 
Apple a ainsi dévoilé sa nouvelle gamme deMacBooks Air et MacBook pro. S'il ne s'agit pas d'une révolution, les ordinateurs profitent d'un toilettage non négligeable avec des performances toujours plus poussées. La preuve qu'Applen'abandonne pas le marché des portables à ses concurrents et cherche à reprendre l'avantage face à l'alternative "ultrabooks", ces ordinateurs portables fonctionnant pour la plupart sous le système Windows de Microsoft, qui pour certains rivalisent en design et en puissance avec les appareils Apple. "Tout le monde essaie de copier (le MacBook Air), de toute évidence on découvre que ce n'est pas si facile", a souligné Phil Schiller le patron du marketing de la firme à la pomme croquée.

Un concurrent de Google Maps
 
Dans le détail, quatre modèles constituent désormais la famille de ces ultra-portables dont deux de 11 pouces et deux de 13 pouces. Le nouveau modèle le plus petit du MacBook Air, avec un écran de 11 pouces (28 cm) et 64 gigaoctets de stockage, est disponible à partir de 999 dollars.  Du côté desMacBook Pro, en plus d'un nouveau modèle de luxe doté d'un écran Retina, les modèles classiques en 13 et 15 pouces ont également été mis à niveau.
 
Le groupe informatique a également présenté un nouveau service de cartographie développé en interne pour ses appareils portables comme les iPhones et les tablettes iPad, concurrençant directement les cartes fournies par Google. "Nous faisons toute la cartographie nous-mêmes", a expliqué le patron des logiciels pour appareils portables chez Apple, Scott Forstall. Jusqu'à présent les cartes de Google sont préinstallées dans les appareils fonctionnant sous le système d'exploitation pour appareils portables iOS d'Apple, ce qui devrait changer avec la prochaine actualisation présentée lundi, baptisée iOS 6, qui sortira à l'automne. Le service de carte, intégré au système d'assistance vocale Siri lancé à l'automne 2011 avec l'iPhone 4S, fonctionne également comme un système de guidage automobile, offrant notamment des trajets alternatifs en cas d'embouteillage.

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 13:12

Le virus informatique, détecté récemment et qui visait notamment à dérober des documents liés au programme nucléaire iranien, aurait reçu l'ordre de disparaître sans laisser de trace.

Le virus Flame existait depuis quatre ans, mais il n'avait été identifié que fin mai. Lundi, la société informatique Symantec a estimé qu'il pourrait avoir disparu d'ici peu.

A la fin de la semaine dernière, certains centres de commande de Flame ont  envoyé un nouvel ordre à plusieurs ordinateurs contaminés", a indiqué dimanche  Symantec sur son blog. "Cet ordre est destiné à faire complètement disparaître Flame des ordinateurs compromis", a ajouté la société.

Repéré par le fabricant russe d'anti-virus Kaspersky Lab, qui avait noté que la  sophistication de ce virus utilisé à des fins de "cyber-espionnage", le virus informatique Flame visait notamment à dérober des documents liés au programme nucléaire iranien.

Le virus avait été détecté dans différentes régions du monde, notamment le Moyen-Orient, l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie-Pacifique, l'Iran étant le premier pays visé par ces attaques. Après cette annonce, le ministre israélien des Affaires stratégiques Moshé Yaalon avait justifié le recours à de tels virus afin de contrer la menace nucléaire iranienne.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 13:59

 

Quel bonheur… Quel plaisir… Quel pied ! Cette équipe d'Espagne, c'est vraiment tout ce que j'aime. Du foot au sol et une équipe qui maîtrise son jeu au point de rendre fou l'adversaire à force de multiplier les passes millimétrées dans tous les sens. Une équipe qui pratique un pressing de dingue. Mais pas un pressing au sens physique du terme. Non, un pressing technique et tactique qui finit par asphyxier l'adversaire, incapable de ressortir proprement le ballon et condamné à subir d'incessants assauts.

 

Espagne-Irlande

 

Les Irlandais ont pourtant un coeur énorme, ils se battent comme des chiens et ne sont pas plus maladroits que d'autres devant. Mais l'Espagne allait trop vite pour eux. Bien trop vite… Il faut dire qu'il y a une telle qualité en face. Sur les 23 Espagnols, on compte 8 milieux de classe mondiale. Que fait Del Bosque ? Il ne se casse pas la tête : il essaie d'en aligner le plus possible. Il y en avait 6 contre l'Italie, 5 seulement hier soir. Car l'heureux sélectionneur espagnol avait décidé de relancer Torres en pointe.

Et le joueur de Chelsea ne s'est pas fait prier. On voit sur certaines prises de balle qu'il n'est pas en totale confiance, mais son doublé plein de sang-froid devrait contribuer à lui redonner le moral. Given a longtemps été l'un des meilleurs gardiens de Premier League et il a évité à son équipe de prendre une fessée cul nu plus violente encore, mais il ne pouvait pas faire grand chose sur les 4 buts ibériques. Des Ibériques qui sont désormais devant un incroyable défi.

Personne n'a jamais fait Euro-Coupe du Monde-Euro dans l'Histoire du foot. Après leur prestation face aux Irlandais, il n'y a aucun doute sur le fait que les Espagnols en soient capables. D'ailleurs, personne n'en doutait avant non plus. Reste à savoir comment ils vont faire quand ils vont tomber sur un adversaire plus costaud, plus organisé et qui résistera mieux à leur pressing. Comme a pu le faire l'Italie par moment lors du premier match. En attendant, on s'est régalé devant ce spectacle de haut niveau, dispensé par une équipe composée de 4 joueurs du Real et 4 joueurs du Barça. Comme quoi, le foot peut vraiment réconcilier tout le monde.

Le seul problème de l'Italie : Balotelli

Dans le match de 18h, l'Italie a concédé un décevant match nul au regard de sa domination presque sans partage pendant près d'une heure. Dominés mais pas écrasés, les Croates ont résisté, Pletikosa réalisant quelques arrêts de haut niveau pour préserver sa cage. Mais ils ont fini par céder sur un coup-franc diabolique de Pirlo, qui est tellement fort lui aussi qu'il pourrait jouer pour l'Espagne. Seulement, les Italiens n'ont jamais pu enfoncer le clou et se sont ensuite fourvoyés.

Au risque de m'attirer les foudres des supporters de la Squadra, j'ai envie de dire que l'Italie s'est auto-détruite en s'auto-caricaturant. En clair, les hommes de Prandelli nous ont fait du mauvais foot italien, à base d'antijeu, de comédie et de "roulages" par terre à répétition. Au lieu de s'effondrer dans la gazon toutes les 5 minutes, Chiellini aurait mieux fait de se concentrer sur son placement. Ca lui aurait évité d'être lobé sur le centre qui mène à l'égalisation de Mandzukic.

Alors en regardant le classement, l'Italie paraît en mauvaise posture. Elle ne l'est pas. Car les Croates vont quand même avoir du mal à résister à une Espagne qui n'a jamais que 4 points, alors que les Transalpins n'auront qu'à se servir face à des Irlandais déjà éliminés. Mais autant le 1-1 décroché face au Champion du Monde était un bon match nul, autant celui-ci doit servir de leçon à la Nazionale pour la suite. Car l'Italie a les moyens d'aller loin.

Cette équipe est très forte derrière et possède un milieu de terrain travailleur et très technique. En fait, son seul problème se situe devant. Car Balotelli a encore été mauvais. Parfois il a même donné l'impression de ne pas savoir ce qu'il faisait là. Il va falloir que le Citizen se remette à jouer au foot s'il veut continuer à jouir de la confiance de son coach.

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 16:37
Des informations qui circulent sur le net  disant que Lionel Messi,le star du Barcelone et porteur du ballon d'or va porter une  nouvelle smart paire de chaussures  aujourd'hui dans le  Clasico contre le Real Madrid dans la première manche des quarts de finale de la Coupe du Roi.

La société bien connu ADIDAS a offert à Leo ce genre de chaussures Adsiro F50 après avoir remporté le Ballon d'or, et dont les  caracteristiques suivants; il est léger et permet au joueur de guider avec précision les passes et les tirs ,en ajoutant  la possibilité au joueur de connaitre la vitesse moyenne et vitesse maximale, en plus de la distance parcourue.


La première manche aura lieu aujourd'hui au  stade Santiago Bernabeu
 
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 16:24



Le quotidien madrilène Marca affichait ce matin à la une, un photomontage de Leo Messi et Cristiano Ronaldo menottés ensemble avec le titre "Condamnés à gagner". Preuve que le clasico est encore une affaire d'importance, même si c'est le quatrième de la saison, même si c'est en Coupe du Roi.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 16:09

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 12:56

Marvellous performances du Barça contre le Real, qui s'est déroulée au sein d'une minute, mais ont été submergés par un supérieur du Barça avec des buts d'Alexis, Xavi et CescL'équipe commuté à une défense de trois hommes après 15 minutes et sont maintenant de retour au sommet de la ligue, même si Madrid ne ont un match en mainR.MADRID-FCB (1-3). FOTO: Miguel Ruiz (FCB).

Pour la quatrième saison sur la course, le Barça a fait une déclaration claire à Bernabeu - qu'ils sont toujours le point de référence suprême dans le monde du football. Dans un match à haute tension, l'équipe a combattu de retour d'un échec première minute avec l'ambition et le football majestueux. Trois buts estampillés de leur autorité et a veillé à une autre victoire historique à la maison de leurs grands rivaux atteints avec leur style de marque pour reprendre la première place, même si Madrid ne compte un match en main.

Ce fut le pire départ possible pour l'équipe de Guardiola lors d'un mélange défensifs remis à Madrid un but après seulement 24 secondes comme Benzama tiré Valdes passé. Dès cet instant, Madrid assis en arrière dans la défense et a concédé la possession de la plus audacieuse du Barça, tout en essayant de maintenir une ligne haute. Casillas a fait un grand arrêt de Messi sur six minutes et ensuite sur le quart d'heure, Guardiola passés à une défense de trois hommes - la prise de risque maximale, mais assurant une domination totale.

Récompense l'objectif d'Alexis pour la domination

Le Barça commençait à étrangler la vie de leurs hôtes, qui ne menaçait sporadiquement sur le comptoir et, bien que Ronaldo a eu la chance de faire 2-0 à la 24e minute, Busquets et Puyol défendaient comme des géants à certains moments. Puis Messi a glissé à travers la défense de Madrid et libéré Alexis qui a déclenché un grand coup passé, Casillas d'égaliser le Barça. La tension a commencé à augmenter dès maintenant et par la moitié du temps le Barça avait vu deux cartes - Alexis et Messi, à la fois pour la dissidence, même si l'équipe avait commis quatre fautes que contre Madrid neuf, avec seulement une seule carte jaune pour les hôtes.

Cesc têtes belle maison de la Croix-Alves

Si le Barça avait été malchanceux au début de la première moitié, ils ont fait pour que, au début de la deuxième, quand à la 53e minute un tir de Xavi a ricoché sur Marcelo à mauvais pied Casillas et mettre le Barça en tête. Madrid désespérément tenté de faire pression Barça comme ils ont essayé de jouer le hors ballon, qui à son tour a donné le plus dangereux d'espace à la recherche du Barça plus à contrer. Ronaldo à nouveau soufflé un hasard qui aurait établi le niveau des équipes, juste après l'heure de jeu et, presque aussitôt après, Cesc dirigé dans au second poteau après une grande croix d'Alves.

Footballistique récital

Avec les scores à 1-3, Madrid est devenu encore plus rude et les cartes ont commencé à couler. Les hôtes étaient désormais jouer avec plus de cœur que la tête, comme ils ont désespérément de rattraper joué derrière une équipe du Barça qui étaient complaire dans leur exquis de football de possession toucher, illustrée par une action d'éclat Iniesta à la 80e minute. Il y avait même les chances d'étirer la tête, mais à la fin, la supériorité du Barça était de nature à ne laisser aucune place au doute: leur beau football, le style qui définit cette équipe est arrivée en tête pour tous les millions de téléspectateurs qui ont regardé comme le Barça la philosophie continue d'imprimer sa marque, saison après saison sur le monde du football.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 19:17
Billets disponibles ! La ronde de 16 match retour de Ligue des Champions au Camp Nou le 7 mars / billets disponibles ! Appréciez le retour de la Ligue des Champions Tour du 16 au Camp Nou sur mars 7/Entradas disponibles ! Disfruta del partido de vuelta de los deuxième tour au Camp Nou dans la Ligue des Champions, le 7 mars 
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 15:51

Lionel Messi vient d'égaler le record de Michel Platini en remportant un troisième Ballon d'Or® consécutif. Leo est né avec un incroyable talent. Il suffit de regarder de quoi il était déjà capable à l'âge de 10 ans !

Lionel-Messi-10-ans© Eurosport
TF1 Pub VAST 2.0 00:00:20

Sa petite taille et sa technique au-dessus de la moyenne étaient déjà les caractéristiques de Lionel Messi à l'âge de 10 ans. Observez bien le numéro 10 de cette équipe de jeunes :

 

 

 

 



Petit Messi deviendra grand

Ces images tournées au Pérou montrent un numéro 10, qui semble plus frêle que les autres joueurs, mais aussi beaucoup plus talentueux. Il s'agit évidemment de Leo Messi,10 ans et 1,11 mètre à l'époque, qui fait étalage de toute sa classe. S'il ne grandira pas beaucoup en raison de sa maladie hormonale décelée à cette époque, le monde va bientôt découvrir un footballeur d'exception.


Le Barça y a cru

Sa carrière, Lionel Messi la doit en grande partie au FC Barcelone, qui lui a donné sa chance malgré son problème de croissance et lui a permis de devenir le joueur que le monde entier connaît aujourd'hui, trois fois vainqueur du Ballon d'Or® à seulement 24 ans. En l'intégrant à son centre de formation en 2000, le Barça a sans doute réalisé l'affaire du siècle.

Lionel Messi mesure aujourd'hui 1,69 mètre et s'impose comme le meilleur joueur en activité.

Partager cet article
Repost0